Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeff Koons parodied by lili-oto the exhibition at Versailles Castle !

par lili-oto 21 Octobre 2008, 07:06 exposition chateau de versailles

No fot the neo pop, The dissident french artist Lili-oto parodies the exhibition shows Jeff Koons at the Versailles Castle, facing the economic crisis, facing a bank crisis, a new relativity, artjacking, culture jamming, International Fair of Contemporary Art, 2008.


                       for the monarchs of Stock Exchange in the world
       
             for the monarchs of banks in the world


the only work of art news for the whole year 2008


lili-oto parodies Jeff Koons



Lili-oto parodies Jeff Koons

Jeff Koons parodied by lili-oto




Museum of Contemporary Art, patrons of artists and collectors of contemporary art:

How to acquire this art installation, this guillotine is not sharp because it is a artwork. We are not killers or wild as those

that control banks and stock exchange in this world. a certificate will give you permission to make this artwork will be available on ebay. lili-oto



¤ retour/home

commentaires

albert 22/10/2008 03:23

C'est de l'Art ça ? c'est de la merde. Faut vraiment être derranger pour croire que toutes ces merdes que vous exposez étalez devant le public c'est de l'Art. Quelle époque de cons !

lili-oto 24/10/2008 10:02



Cette guillotine est une parodie d'un artiste américain connu, le + cher vendu, qui fait à mes yeux une apogée du consumérisme et de la
société de consommation. Cette guillotine est un photomontage, une image critique sur ce qu’est parfois la substance de l’art aujourd’hui ! Si vous considérez que toute ma production artistique,
arts plastiques, scénarios, littéraire et poèmes sont de la merde alors ma vie n’est qu’une merde puisque les idées que j’ai toujours défendues ont toujours été critiques face à la spéculation
sur l’art et le rôle régalien des institutions culturelles et artistiques française. Dont acte ! Selon votre avis, ma vie est le reflet d’une grosse merde cher Albert ! Lili-oto



Haut de page