Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'art contemporain est tout un programme:

Biennale, musée, exposition, revue d'art, institution, frac, cnap, drac, ces institutions d'art contemporain seront une cuvée exceptionnelle de lâcheté culturelle face au pouvoir en place, face à Sarkozy, face au néolibéralisme et ses prédations, face à la mondialisation et sa mafia formant le nouvel ordre mondial qui font de nous tous des artistes encore plus pauvres qu’en 2010, qu'en 2011 et plus pauvre en juillet 2012 qu'en janvier de la même année. Mais voilà, sous la gauche et François Hollande, nous retrouvons les mêmes institutions avec les mêmes feuilles de routes et les mêmes dirigeants dans l'art contemporain qui vivent grassement sur le dos de la création artistique contemporaine et sur le dos des artistes contemporains.

Nous allons tout droit à une mise en musée de nos vies, de nos talents, une délocalisation de notre activité artistique dans les bas fonds des poubelles de l’art… Conservateurs, marchands, collectionneurs, commissaires d’exposition se passeront bientôt des artistes et de leurs œuvres pour prôner haut et fort tout en haut de l’affiche. Mégalos, corporatistes, conservatistes, carriéristes, affairistes, ils forment un label bien gras qui poisse et qui commence sérieusement à se putréfier telle une charogne dans ce désert culturel asséché de toute humanité. Le fascisme avec l'extrème droite pointe son museau dans cette crise économique mondiale sans lendemain pour nos populations. Ils, les idiots de l'art, auront tout fait par leur suffisance et leur crétinisme pour détruire ce véhicule artistique libre et autonome, notre liberté associée de notre créativité, en anéantissant totalement toutes perspectives nouvelles de l’expérience esthétique et ses émergences artistiques insolites. Lili-oto un artiste plasticien fort désabusé…

 

dscn1007.jpg

Tag(s) : #artiste plasticien

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :