Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Scandale! Ils ont payé la presse pour avoir des articles élogieux, est-ce un retour aux socialos-fachos ?

par lili-oto 7 Janvier 2010, 08:29 art contemporain

Selon la revue Mag2Lyon (ex Lyon mag) du mois de décembre, La biennale de Lyon aurait versé 50000 euros au journal le monde pour avoir 4 articles élogieux sur la biennale de Lyon 2009 2010 et notamment le jour de son vernissage. Un véritable scandale lorsque l'on sait que cette biennale a couté 6 millions et demi d'euros (une honte dans un pays où les artistes mendient des ateliers, se nourrissent au resto du cœur) et cette biennale officielle de Lyon a consacré 600000 euros uniquement pour sa communication et donc sa propagande alors que les artistes sont dans notre pays à 95% au Rmi Rsa et qu'ils ne trouvent plus d'espaces d'exposition pour montrer leurs œuvres en France. Ces institutions culturelles ou artistiques sont dirigées  par de vrais fachos avec des méthodes qui méritent des enquêtes judicaires! Mépris pour les artistes vivant en France et mépris pour le métier de journaliste. Les dirigeants de ces institutions sont une véritable junte institutionnelle, un lobby qui bave devant la junte chinoise à l'honneur dans cette biennale 2009 avec son commissaire d'exposition chinois, une honte, un scandale. Il est évident que ces institutions ringardes et libérales utilisent l'argent du contribuable pour écraser en France la véritable création contemporaine émanant d'artistes indépendants qui travaillent éloignés de toutes ces magouilles institutionnelles et des escroqueries de la bulle financière du marché international de l'art contemporain. Il est évident que les visiteurs ou le public de ces expositions institutionnelles sont manipulés et grugés par une petite clique de fonctionnaires et d'élus sans vergogne, sans scrupule. Alors pour les élections régionales 2010, les élus vont-ils payer la presse aussi pour avoir des articles élogieux sur leurs propres candidatures électorales ? Nous exigeons de la mairie de la ville de Lyon que les comptes de la biennale officielle de Lyon soient rendus publics car nous sommes curieux de voir les notes de frais de tout ce beau monde, hôtels, restaurants, voyages, salaires, etc.  En tout cas, nous ne voulons plus de ces musée d’art contemporain en France et de cette junte institutionnelle mais des « EDCC » espace de diffusion pour la création contemporaine dirigé par des artistes comme au théâtre ou la danse (un art vivant=un espace d’exposition vivant).  Nous ne voulons plus de commissaires d’exposition qui permettent une opacité totale dans les expositions institutionnelles (musées ou Frac). Cette biennale de Lyon doit être dirigée par les artistes eux-mêmes avec un appel d’offre public aux artistes pour qu’ils soumettent leurs projets, cette biennale doit s’inscrire dans les projets des artistes et non pas aux artistes de s’inscrire dans ces manipulations honteuses, fascistes. Non aux graves dérives de ces fonctionnaires socialos-fachos libéraux, voir la « biennale out de Lyon » contre cette biennale officielle d’art contemporain : http://biennaleartcontemporain.over-blog.com/
dans l'article entre Lili-oto et la biennale de Lyon officielle, la biennale de Lyon expliquait que le markéting n'étais pas antagoniste à l'art!!! Tout ça est scandaleux, car tout est fait avec l'argent du contribuable, c'est salir les artistes exposés dans cette biennale officielle, s'est faire tord et faire une concurrence déloyale avec l'argent du contribuable aux artistes qui eux ne sont pas dans les petits souliers de ces dames ou messieurs de l'institution, muésée d'art contemporain, frac, cnap, etc. Et tout ça à Lyon dans une mairie de gauche!

Yen a marre de ces sales types qui dirigent les institutions et qui nous font du tord à nous artistes et à la création contemporaine en France avec en plus le fric du contribuable, ils disqualifient la communauté artistique!!

Dans cet article je n'ai pas dit que les artistes étaient des anarchistes mais qu'ils étaient attachés à la tradition libertaire de la création, c'est à dire à une liberté absolue. (j'ai le double du mail) et en plus j'ai parlé de l'opacité de gestion de ces évènements comme dans toute les expositions des institutions. Vous noterez que la biennale officielle ment lorsqu'elle explique que les artistes ne peuvent pas être des commisssaires d'exposition, il y a bien longtemps que les artistes le font même dans les expositions officielles




bienale de Lyon

¤retour/home

commentaires

Haut de page