Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La biennale de Lyon d'art contemporain 2013

par lili-oto artiste plasticien / art contemporain 12 Septembre 2013, 05:06 biennale de Lyon

La biennale de Lyon d'art contemporain 2013 est une biennale internationale vitrine de l'art contemporain en France et surtout de l'institution culturelle.

Cette biennale d'art contemporain ou cette kermesse internationale de l'institution business de l'art coute très cher au contribuable français et lyonnais, certainement entre 7 et 10 millions d'euros. Son budget de communication est énorme. Cette biennale est annoncée de partout dans la presse en France comme à l'étranger avec des encarts publicitaires payants mais elle est dirigée dans une opacité totale de gestion et de sélection des artistes grâce à la nomination d'un commissaire d'exposition tous les deux ans. Lili-oto a été le fondateur en 1993 à Lyon d'une biennale dissidente d'art contemporain BAC OUT face à la biennale officielle de Lyon. Cette biennale dissidente existe toujours depuis 2009 sur Internet ou sur le Web. Une biennale online et immatérielle BAC OUT qui controverse la biennale officielle de Lyon car nous n’avons pas de lieu pour exposer. Les dirigeants de la biennale officielle d'art contemporain, le directeur du musée d'art contemporain de Lyon qui cumule les fonctions avec celle de directeur artistique de la biennale de Lyon et les élus ne supportent pas la concurrence et surtout que l’on leur fasse de l’ombre comme nous l’avions fait en 1993 dans la presse et aux infos télévisées.

L'artiste n'a pas pour vocation d'être au service d'un dogme et d'une mafia d'un soi-disant art contemporain international : des portefeuilles financiers. La biennale internationale d'art contemporain de Lyon doit-être une biennale faite par les artistes eux-mêmes. Les artistes participants doivent pouvoir dire : "notre" biennale d'art contemporain est uniquement notre création artistique sans filtre commercial, sans marketing politique en faveur de clans politico-affairistes, sans ces cumulards VRP de l'art multicarte ou à multifonction à la fois conservateurs, commissaires d'exposition, critiques et soi-disant auteur... Être artiste n'a pas pour vocation d'être "dindon de foire" pour kermesse soi-disant internationale dit Lili-oto... Il faut remettre au centre du débat les faiseurs de poésie et non pas les petits faiseurs de pouvoir et de business qui jettent l'argent du contribuable par les fenêtres pour nourrir des ronds de cuir aux égo surdimensionnés...

Je pense en plus qu'il y a une censure autour de la biennale de Lyon. Tous les articles que j'ai publié sur le net sur la biennale de Lyon sur le blog de la biennale dissidente BAC OUT avec le lien ci-dessous (après les images) ne sortent pas sur les alertes de Google alors qu'avant ils sortaient dans les listes publiées par Google Alertes il y a quelques semaines... Donc on va voir si cet article de mon blog personnel sort sur Google Alerte dit l'artiste Lili-oto


biennale de lyon exposition

la biennale de lyon 2013

biennale de lyon

biennale-de-Lyonbiennale de lyon 2013biennale de lyon 2013-2014biennale de lyon artistes

la biennale de lyonbiennale a lyonbiennale art contemporainbiennale-de-lyon

Lien de la biennale de Lyon 2013 dissidente et activiste BAC OUT, pour une justice et une équité au sein de la communauté artistique dans les expositions publiques financées par le contribuable français : http://biennaleartcontemporain.over-blog.com/

commentaires

Haut de page