Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’élection présidentielle 2012 et l'artiste plasticien

par lili-oto artiste plasticien / art contemporain 21 Mars 2012, 17:55 artiste contemporain

Artiste plasticien ? Au début, fin des années 70, début 80, j’étais récalcitrant à ce qualificatif ou cet attribut : " plasticien ", il me rebutait.

Vous attendez quelque chose de cette élection présidentielle en avril et en mai 2012 ? Une volonté réelle de soutenir de nouvelles émergences artistiques autonomes loin de toutes ces chapelles dogmatiques dans les arts visuels ou les arts plastiques du nom art contemporain ? Réponse : aucun candidat de gauche comme de droite ne vous proposera une alternative digne de ce nom ! Pourquoi ? Parce qu’il y a un consensus politique et un consensus culturel sur toute la palette politique des élus et sur tout le territoire français qui défend les mêmes valeurs ringardes : les lois du marché véreux de l’industrie culturelle soutenue par les institutions dont les dirigeants sont nommés par la classe politique. Partout, à gauche comme à droite, vous trouvez des institutions subventionnées fonctionnant sur le même mode opératoire et avec les mêmes modalités fonctionnelles, l’opacité de gestion est la règle et l’opacité de sélection des artistes pour les expositions, les subventions ou les aides est devenue une tradition…

Artistes, vous attendez un renouveau politique et culturel quand au soutien public et financier de votre propre création artistique, ne cherchez pas ! Pas l’once d’un nouveau  programme culturel sur le sujet à vous mettre sous la dent ! Pourquoi ? Parce que les décideurs dans les régions, les départements et les grandes agglomérations sont toujours un clan formé des responsables de ces institutions et des élus en place. Si vous allez dans des vernissages au sein de ces institutions, vous verrez toujours les mêmes artistes invités à diner, que la ville soit de droite comme par exemple à Bordeaux avec le CAPC ou que la région Aquitaine soit de gauche comme avec le Frac Aquitaine! Toujours les mêmes artistes dans les tuyaux institutionnels et les collectivités territoriales. Pourquoi allez voter ? Pour des élus qui votent contre la démocartie culturelle ? Pour des élus de droite comme de gauche qui votent artistiquement pour les mêmes artistes plasticiens ?

Ça sert à quoi, il n’y a pas l’once d’un semblant de démocratie culturelle. Les artistes franchement de gauche ou électrons libres sont rarement autorisés a participer au gala, de plus ils sont en principe interdits d’exposition dans ces institutions comme tout artiste qui aurait un regard critique sur le fonctionnement institutionnel, sur les élus et les bourgeois qui les entourent. Dans l’art contemporain, les artistes plasticiens selon leur degré de réputation peuvent péter plus haut que leur cul mais politiquement, ils écrasent leur orgueil fortement déplacé ! De toute façon tous les artistes plasticien dans l’art contemporain qui ne sont pas restés les deux pieds dans les rails se font systématiquement virer de ce vivier bureaucratique de trous du cul ! Et si vous croyez que des élus en France ne demandent jamais aux institutions la peau d’artistes qu’ils ont dans le pif, sachez que c’est monnaie courante !


Lili-oto est un artiste candidat de l’absurde à cette grande kermesse présidentielle, candidat virtuel à une NON présidence de cette vieille république française rance qui est ouvertement avec ses élus contre toute forme de démocratie culturelle brisant nos vies d’artistes en mode avilissement.

 

artiste

commentaires

Haut de page