Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeff Koons exposition centre Pompidou controverses

par lili-oto artiste plasticien / art contemporain 7 Décembre 2014, 15:07 Jeff Koons

Controverses art contemporain contre ce mode d'exposition de Jeff Koons au centre Pompidou. 

Que le riche artiste millionnaire américain Jeff Koons, son riche galeriste et son grand collectionneur milliardaire d'art offrent gratuité ou entrée libre à cette exposition au Centre Pompidou, une exposition de riches pour un faire-valoir d’une vitrine esthétique des premières grandes fortunes de au monde, leur monde n’est pas le nôtre, leur culture n’est pas nôtre. Ils sont ultra riches, le montant total des entrées de cette exposition ne fera pâs un trou dans leurs porte-monnaie. De qui se moque-t-on ? 

 

0€ - Entrée ticket gratuit au Centre Pompidou, réclamez vos Droits du Contribuable et vos Droits du regardeur ! 

La seule solution face à la crise culturelle : faites payer le top des riches collectionneurs d’art contemporain ! Ce sont leurs artistes, leur spéculation et leurs délits d’initiés ! En France nos institutions publiques ne sont pas des salles de marché pour l’art financier, the Wall Street Art ! L'art néo libéral est un art coercitif contre les autres artistes non institutionnels, une concurrence déloyale : un abus dissimulé de pratique commerciale. 

Rappel : Artiste en France = 30 ans d'exclusion artistique

 

0€ - Free entrance ticket to the Centre Pompidou, claim your Taxpayer Rights and Beholder Rights !

The Only Solution To The cultural crisis: make the top contemporary art collectors pay ! It is their artists, their speculation and their insider trading ! France : Our public institutions are not a trading room operating on financial art markets, the Wall Street Art ! Neo liberal art is coercive art against other no institutional artists, a unfair commercial practice.  

Scandal : Artist in France = 30 years of artistic exclusion

 

jeff koons exposition

Contenue de l'image ci-dessus : Exigeons une entrée gratuite pour Jeff KOONS exposition au Centre Pompidou, parodie et controverse de l'artiste lili-oto avec sa guillotine rose sur une image du Centre Pompidou.  

 

En France la culture rapporte énormément d’argent, une culture à 57 milliards de valeur ajoutée au PIB pour servir uniquement les riches. 

La culture à 57,8 milliards d’euros de valeur ajoutée au PIB (7 fois plus que la valeur ajoutée de l'industrie automobile) est une culture dont les 57,8 d’euros sont seulement destinés aux artistes riches pour les riches comme cette exposition d'art contemporain de Jeff Koons au Centre Pompidou le prouve. Une exposition pour un artiste millionnaire avec un galeriste millionnaire et un richissime collectionneur français d'art contemporain milliardaire, ben voyons ! Vive l’austérité pour les pauvres ! L’assistanat des ultra riches ne fait jamais la une de la presse ou des médias TV.  

Exigeons que cette exposition soit gratuite, c’est notre droit !

 Déjà la sélection de Jeff Koons artiste exposé au centre Pompidou s’est faite dans l’opacité la plus totale, nous payons publiquement l’installation de l’expo, son gardiennage, une assurance exorbitante pour les œuvres, nous finançons lacommunication de l’évènement, un catalogue alors qu’il a été exposé déjà à la dernière biennale internationale d’art contemporain (la biennale de la France) à Lyon, l'année dernière, ça suffit ! Ça suffit ! Ras le bol ! 

Les contribuables sont pris pour des cons !

 Cette exposition devrait être gratuite avec son art populaire customisé bling bling style néo pop, un art financier uniquement orienté vers la spéculation des œuvres d'art contemporaines formant des bulles financières avec une rentabilité hors norme. Ces 57,8 milliards de valeur ajoutée au PIB n'ont que pour valeur les bulles financières créées artificiellement par ce genre d'expositions publiques financées par l'argent public. Un scandale ! 

Les arts graphiques et plastiques sont le premier secteur culturel en France dans la culture devant le spectacle vivant, le cinéma, le livre, la Tv, la radio, les jeux vidéo (...) avec 19  milliards de chiffre d'affaire. Les subventions accordées aux artistes plasticiens ne représentent pas 0,1% des aides publiques, elles sont tellement insignifiantes qu'elles ne s'expriment pas en pourcentage, ces aides publiques sont données dans les régions, dans les départements, les agglos ou les mairies parfois à 2/3 au spectacle vivant, les artistes plasticiens méprisés et exploités comme des esclaves avec des droits d'exposition non payés...   

guillotine artiste lili-oto

Contenue de l'image ci-dessus : la guillotine de l'artiste lili-oto parodie sur le secteur culture de l'art contemporain en France, avec sa concurrence commerciale déloyale et l'opacité de la sélection des artistes = conflits d'intérêts et délits de favoritisme. 

 

En France, nous sommes des milliers d'artistes plasticiens talentueux littéralement interdits d’exposition publique depuis trente ans ! Même l'inquisition n'a pas était si coercitive dans sa durée. Ces expositions publiques pour riches artistes forment dans l'impunité totale en France une concurrence déloyale à l'encontre de cette communauté artistique constituée d’artistes plasticiens écartés des expositions et des aides publiques grâce à un monopole institutionnel financé par des dizaines et dizaines de millions d'euros d'argent du contribuable. Il n'existe pas de démocratie culturelle pour la communauté artistique dans l'art contemporain ou les arts plastiques. Cette communauté artistique fait face à un front unique politiquement regroupant localement, régionalement et nationalement tous les courants politiques de droite libéral comme de gauche libérale. 

 

Les objectifs économiques et culturels sont cachés à la population et aux artistes qui ne connaissent pas son volet financier afin de déployer sur tout le territoire français un secteur culturel non-concurrentiel dans le secteur des arts graphiques et plastiques favorisant une oligarchie d’initiés dans l'art contemporain avec des pratiques commerciales de concurrences déloyales à l’encontre de cette communauté artistique non structurée, fragile et précaire en France. Ce même art contemporain accusé aux Etats Unis d'être organisateur d'évasion fiscale qui rapporta presque 1 milliard de dollars d'amende au profit du trésor public américain. 

 

Petit rappel : l’artiste Lili-oto après un entretien avec l’adjoint à la culture de sa ville en octobre 2013, est interdit d’exposition publique comme cette association d’art et cultures numériques où il s’est investi bénévolement. Cette proclamation verbale ferme d’interdiction s’est fait au nom de l’excellence et du nom rayonnement de l’artiste, de deux autres qui l’accompagnaient et de cette association innovante (spécialisée dans le transmédia artistique et la fracture cognitive numérique), une excellence que ne représente donc pas Lili-oto ou les artistes numériques espérant monter une grande installation artistique collective dans notre cité. Bien sûr, cet argument est totalement aléatoire et discrétionnaire, cet adjoint de droite à la culture n’a pas déterminé ce qu’il considérait comme étant l’excellence artistique avec son contenu culturel, esthétique voir philosophique ou politique. Artistes dans la cité, dans une ville de plus de 50.000 habitants et 120.000 avec l’agglo, nous n’avons pas de lieu pour travailler et pour exposer, pendant que des artistes invités extérieurs à la ville disposent d’une résidence d’artiste fournie et l’accessibilité à plusieurs lieux publics d’exposition. Cette gestion culturelle est bien charpentée sur des pratiques scandaleuses de concurrence commerciale déloyale, dont le seul objet est de nous empêcher de produire et d’avoir une visibilité et une vitrine dans une zone touristique, dans le département le plus pauvre de France sur le littoral audois en Languedoc Roussillon dans le sud de la France ! 

Que fait le gouvernement Valls sinon organisé avec le Centre Pompidou les mêmes expositions que sous Nicolas Sarkozy et sous Chirac ? Sans démocratie culturelle, sans alternance culturelle, Il n'y a pas de démocratie, juste une oligarchie politique et économique ! 

gouvernement Manuel Valls par Lili-oto

Contenue de l'image ci-dessus : parodie et controverses de Lili-oto sur Manuel Valls interrogé par le service public télévision France 3 avec une image de l'AFP. 

_

Téléchargez et imprimez, Découpez et présentez votre billet gratuit personnalisé au Centre Pompidou (au format PDF)

 

Download and print ! Cut and present your personalized free ticket Pompidou Centre (Portable Document Format (PDF)

lien clic :  Exposition Jeff Koons au Centre Pompidou

commentaires

Haut de page