Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Artistes notre manifeste artistique et social art contemporain ou arts plastiques

par lili-oto artiste et art contemporain 2 Juin 2012, 17:19 artiste engagé


Charte des artistes plasticiens contemporains en France dans les arts plastiques ou l’art contemporain, les arts visuels toutes pratiques et tendances artistiques confondues.

Artistes nous voulons avec ce nouveau gouvernement qui prône le changement comme valeur politique, une réelle liberté de création artistique protégée de l’hégémonie et des monopoles des institutions de l’art contemporain.

Nous réclamons des ateliers pour notre activité artistique avec un quota minimum de mise à disposition imposé dans chaque ville et commune, départements et régions pour contrer cette pénurie organisée.

Nous ne voulons pas être enfermés dans des musées car nous sommes des artistes et pas des boites de conserves, notre activité et notre art relèvent du vivant !

Nous voulons fonder nos propres lieux d'exposition artistiquement autonome avec le soutien financier des pouvoirs publics. Des espaces ayant pour seul objectif le développement d’une activité artistique libre sans le contrôle, la surveillance, l’exclusivité et la tutelle de conservateurs d’art ou de dirigeants fonctionnaires de l'art, de commissaires d'expositions, d’administrateurs culturels institutionnels.

Nous demandons le respect des libertés fondamentales du droit d’expression dans nos monstrations (expositions) sans un filtre, une censure ou un formatage culturel imposés par les pouvoirs politiques par le biais des dirigeants des institutions culturelles au service d’un secteur d’art marchand engendrant des conflits d’intérêts avérés.

Nous exigeons la transparence des sélections des artistes dans les expositions publiques avec des appels d'offres publics afin d’appliquer le principe d'égalité des chances pour tous. L'égalité des chances est une mesure d’équité fondamentale dans la communauté artistique face à l'argent public ou l’argent du contribuable avec une chance d'accès de tous à un soutien public à la création artistique et à des monstrations publiques.

Nous désirons diriger artistiquement les institutions publiques d’art contemporain grâce à nos compétences, nos connaissances renforcées par notre savoir faire d’artistes. Le devenir de la création contemporaine est exclusivement du seul ressort des artistes créateurs. Nous affirmons être les seuls, artistes, aptes à la fonction de directeurs artistiques dans les institutions d’art contemporain comme dans le théâtre, la musique, la danse, l'opéra, (…).

Nous sommes opposés à l’opacité institutionnelle, étatique, régionale, départementale ou communale des sélections d’artistes accompagnée d’une opacité institutionnelle ou des collectivités territoriales dans les achats des œuvres contemporaines d’art contemporain en France qui sont bien les deux facteurs principaux d’une concurrence totalement déloyale infligée aux artistes non institutionnels victimes d’un système arbitraire amplifiant volontairement une politique culturelle de l’exclusion.

Piqure de rappel : nous attendons toujours le paiement systématique de nos droits de monstration, l’activité d’artiste ne partage pas les valeurs rédhibitoires de l’esclavage moderne. 

Rien de bien compliqué, des demandes légitimes, simples et faciles à mettre en œuvre. Le nouveau gouvernement de François Hollande 2012 programme le changement maintenant, nous, artistes, n’attendons que ça ! Justice sociale et culturelle, équité artistique, transparence institutionnelle, respect de nos droits, soutien public et financier à l’autonomie et la liberté de nos pratiques et de nos monstrations.
 

" Un pays aveugle de sa propre poésie est un pays condamné irrémédiablement aux ténèbres ".


Artistes publiez sur vos sites, vos blogs, dans vos expositions, vos communiqués de presse, cette charte de l’artiste contemporain plasticien (peintres, sculpteurs, installateurs, performers, vidéastes, photographes, dessinateurs, (…) / art contemporain, arts singuliers, art brut, arts numériques, arts visuels, (...).


Lili-oto, artiste plasticien, mai 2012.


 

manifeste-artiste

commentaires

Vinosse 04/06/2012 16:40

Vous savez combien le monde de l'art actuel est pollué par la terminologie obsolète et grossière...

lili-oto artiste plasticien / art contemporain 05/06/2012 10:38



J’aimerai bien que les artistes différencient la création contemporaine ou la création artistique, c'est à dire le fruit de l'activité des "artistes dits créateurs auteurs" au système culturel,
institutions d'art contemporain, enseignement (beaux arts et arts plastiques à la fac) et l'histoire de l'art qui relève du travail de l'historien quand ils font leurs boulots correctement, ce
qui est rarement le cas depuis 30 ans. De plus je suis contre l'exclusivité de l'enseignement de l'histoire de l'art aux Beaux arts comme le demande le manifeste de la maison des artistes et je
suis pour l'enseignement de l'histoire des artistes, ce qui n'est pas du tout la même chose !!!


Au sujet du "pour le Manifeste des arts visuels !" de la maison des artistes, MDA, un certain nombres d'idées sont des idées que je défends depuis de trois décennies, j'apprécie de n'être pas
cité, les Apea non plus d'ailleurs en rappelant aux artistes membres de la MDA contre qui je ne mène aucune lutte : où étaient-ils lorsqu'ils faillaient se battre contre le système Sarkozy ? Il
me semble que la seule exposition publique ouvertement contre Sarkozy et son système culturel régressif, bling bling, il n'y en a eu qu'une en France, celle de lili-oto. Alors les manifestes de
ceux qui la ferment pendant 5 ans et qui l'ouvrent à la veille de chaque élection est une maladie bien française… lili-oto




Vinosse 04/06/2012 12:59

Déjà, faudrait éviter d'employer des mots horribles, comme "monstration", vous deviendriez un peu plus crédible !

lili-oto artiste plasticien / art contemporain 04/06/2012 14:30



j'avoue que ce mot n'est pas trés beau et peu poétique mais c'est le mot utilisé, on dit droit de monstration, je n'ai pas inventé ce mot moche!!!... lili


 



Haut de page