Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Art contemporain budget ministère de la culture 2013 en baisse

par lili-oto artiste plasticien / art contemporain 2 Janvier 2013, 15:36 art contemporain

Les budgets du ministère de la culture 2013 du nouveau gouvernement pour la création artistique pour les arts plastiques, art contemporain ou arts singuliers, c’est la grande claque ! Baisse de 9,59 % !  Et le budget de la Culture baisse de 4,48 % en 2013

Les budgets locaux pour les artistes, ville ou agglo, département ou région selon l’endroit où vous vivez sont déjà réduits à leur plus simple expression, minima et austérité conjugué à un mépris sournois de la part des élus pour les artistes créateurs. La condition de vie et des pratiques artistiques avec le nouveau gouvernement dit socialiste des artistes plasticiens, artistes créateurs, peintres, sculpteurs, performer et autres vont encore se dégrader. Plus de budget de création et d’exposition, aucune décision pour libérer des espaces pour des ateliers d’artistes. Dans les villes et agglo, les espaces vides, vitrines et volets clos ne cessent de croître avec des rues parfois totalement mortes, mais rien n’est fait pour nous libérer ces espaces et les prêter aux artistes. Seuls les artistes plasticiens qui seront sous le joug des institutionnels et des élus comme de bonnes petites marionnettes fidèles au pouvoir seront sauvés de ce grave sinistre programmé. De vieilles méthodes vichystes où seul le pouvoir aura le droit de vie ou de mort sur la création contemporaine et leurs créateurs. Je rappelle qu’il n’y avait pas eu à l’élection présidentielle de débat politique et surtout de débat contradictoire sur la culture grâce à un consensus partagé par les principaux candidats. Le programme du parti socialiste à l’élection de la présidentielle disait le contraire de l’action menée aujourd’hui par François Hollande, Jean Marc Ayrault et la ministre de la culture Aurélie Filippetti :

Copier coller de la contribution au projet culturel du Parti socialiste pour la présidentielle 2012 :

-  1/ " la culture s’inscrit d’évidence dans le projet du Parti socialiste et doit faire l’objet d’une grande politique publique "

- 2/ " le projet du PS exige de penser un projet culturel fondé sur le partage, la justice et la solidarité, axé sur le soutien à la création et sur l’accès de tous à l’art "

Mais il fallait comprendre je suppose que c’était un gros canular offert à des millions d’électeurs de gauche !

Je pense comme un grand nombre d’artistes qu’il y a un autre choix politique pour une autre économie de l’art : « Les élus doivent assurer la capacité des personnes et de leurs groupes à confronter leurs univers symboliques dans le respect de la démocratie et du pluralisme culturel d'où la reconnaissance pleine et entière des projets des acteurs culturels et donc des artistes auteurs» voilà je cite un exemple parmi d’autres mais ce gouvernement ne veut pas de changement culturel.

Les néo libéraux au gouvernement continuent d’assassiner la culture et sa mission publique pour renforcer les pleins pouvoirs du marché international véreux soutenu par le mode opératoire des institutions publiques d’art contemporain où l’opacité est de règle permettant de dissimuler les communautés d’intérêts, conflits d’intérêts et de grossiers délits d’initiés au public et à la communauté artistique, ce qui est le moteur du business.

Des chiffres et des budgets :

Selon le journal des arts.fr, le budget de la mission Culture baisse de 4,48 % en 2013, non pas 2% comme l'annonce la ministre de la culture.

Le budget des arts plastiques, budget déjà très pauvre du ministère de la culture qui pèse dix fois moins que le Spectacle vivant, du soutien à la création, à la production et à la diffusion des arts plastiques (A2) : ces budgets baissent de 9,59 % (62,3 millions d’euros).

Les crédits d’acquisitions d’œuvres pour les collections publiques sont tout simplement divisés par deux et tombent à 8,5 millions d’euros et Ils étaient de 20 millions en 2009. La dotation aux centres d’art conventionnés baisse ainsi de 7 % (par rapport au PLF 2012), les subventions versées au CNAP ou au Palais de Tokyo sont plus ou moins stables, l’enveloppe de la Commande publique (1,8 millions d’euros) baisse de 10 % (par rapport au PLF 2012).

Le budget alloué à la « diffusion des cultures étrangères en France et l’accueil des professionnels de la culture et des artistes étrangers en France » passe de 6 millions d’euros (PLF 2012) à 3,8 millions d’euros. Les crédits du ministère de la Culture atteignent 2,43 milliards d'euros pour 2013, contre 2,54 milliards dans la loi de finances 2012.

Selon http://tempsreel.nouvelobs.com, les budgets du ministère de la culture devraient encore baisser en 2014 de 2,38 milliards et en 2015 de 2,35 milliards, selon le budget triennal 2013-15.

Quel va être notre devenir à nous artistes plasticiens dans l'art contemporain en France ? La pauvreté, l’impossibilité d’exercer notre activité artistique, de l’exposer, le règne de la misère humaine sous le joug d’un humanisme à visage inhumain, cruel voir barbare comme l’ont été sur le terrain tous les « isme » et dogme à trois francs six sous.

H-Crime.lili-oto6.jpg

commentaires

Haut de page