Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Ducassou recadré par les plasticiens les approximations de l'adjoint à la culture à la mairie de Bordeaux : article de Julien Rousset

par lili oto artiste plasticien 17 Janvier 2006, 22:31 Jeff Koons

 

 

lili-oto Des artistes de la rue du Faubourg des Arts pointent les approximations de l'adjoint à la culture Dominique Ducassou à la mairie de Bordeaux journal Sud Ouest J.Rousset

 Chartrons.Des artistes de la rue du Faubourg des Arts pointent les approximations de l'adjoint à la culture.

DUCASSOU recadré par les plasticiens

Dominique Ducassou a été repris à la volée hier par les plasticiens du Faubourg des Arts, Lili-oto (notre photo)

:Julien Rousset                                                                


Interrogé, dans notre édition d'hier, sur les difficultés que rencontrent les plasticiens du Faubourg des arts, l'adjoint à la culture Dominique Ducassou suggérait, pour leur donner davantage de visibilité, de les "intégrer au trajet de la navette de l'Art Contemporain". 

Depuis octobre 2005, ce bus propose chaque premier dimanche du mois un parcours commenté (et populaire) entre galeries et collectifs de créateurs. Problème : "Le Faubourg des Arts fait déjà partie du circuit du bus!" ont relevé les artistes concernés, qui ont adressé un mail courroucé hier à la mairie.

La réalité est plus nuancé : le bus a fait escale une fois, début janvier, au Faubourg des Arts, à Artoong Studio, atelier galerie de Lili-oto qui a également accueilli le 4 juin dernier le parcours "art et vélo"

Plus Juppé que Martin. Comment Dominique Ducassou, adjoint à la culture, pouvait-il ignorer ces antécédents ? "Le trajet change tous les mois, ce n'est pas moi qui arrête chaque étape. En outre, je m'interdis d'interférer dans le contenu du programme" expliquait-il hier.

Dominique Ducassou a aussi suscité l'étonnement en mentionnant que la navette circule "jusqu'à la base"- où elle n'est jamais allée. Pour les observateurs, ces approximations signalent que l'élu, très actif sur le dossier de l'Opéra ou pour Novart, parait plus en retrait au sujet des arts plastiques, domaine où le cabinet du maire s'est beaucoup investi ces derniers mois.

La navette fait en effet partie des mesures-phares du programme culture en mouvement, programme impulsé par Hugues Martin pour tonifier le réseau local des arts plastiques. L'espace 29, atelier collectif, est une autre innovation de Culture en mouvement : lors de son inauguration, Hugues Martin estimait que la politique culturelle de Bordeaux s'était trop éloignée du tissus local des créateurs. Ce qui ne sonne pas vraiment comme un satisfecit pour Dominique Ducassou, par ailleurs considéré comme plus proche d'Alain Juppé que du maire actuel.

Note de Lili-oto : l'article est fort sympatique pour Dominique Ducassou adjoint à la culture de la mairie de Bordeaux qui est totalement incompétent pour la culture. Que l'homme s'occupe de médecine nucléaire où il est utile au lieu de s'occuper de culture où il se ridiculise. La ville de Bordeaux a un grave déficit culturel, il faut des gens compétents, ingénieux qui maîtrisent les enjeux culturels en favorisant non l'action culturelle mais les émergences artistiques garantes d'un renouveau culturel dont Bordeaux a grand besoin. N'oublions pas la présence au Conseil d'administration de la sa d'HLM Domofrance d'élus UMP et PS qui en dit long sur le consensuel mou des soi-disantes oppositions politiques qui gouvernent la ville de Bordeaux dans les secrets couloirs du pouvoir. De plus au lendemain de mon expulsion, des élus venaient fanfaronner dans la rue du faubourg des Arts auprès des artisans de la rue, ce sont vraiment des minables, venir se glosser sur une expulsion d'artiste qui se retrouve à la rue! Mais personne n'est dupe, on peut aussi perdre des élections législatives et municipales!
 

 


<<RETOUR/HOME

commentaires

Haut de page