Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Frédéric Mitterrand ministre de la culture n’est pas une ouverture à gauche.

par lili-oto 23 Juin 2009, 13:59 art contemporain

Frédéric Mitterrand est cultivé et non "culturé" comme Jack Lang.



Il est sensible mais il a le défaut de ne pas ou plus s’émouvoir face à un tableau d’un jeune artiste amateur, car il est le fruit malheureux d’un amateur. La culture chez lui se marie avec un grand « C » synonyme de réseau qui est la grande marque de fabrique de l’exclusion artistique et sociale des artistes depuis 25 ans en France notamment dans le label commercial d’art contemporain (qui n’a jamais été un mouvement artistique mais le pur produit marchand de galeristes américains pour se démarquer commercialement de l’art moderne). Il n’est pas un ministre de l’ouverture au sens d’ouverture à gauche, Frédéric Mitterrand n’a jamais été considéré comme une personnalité de gauche malgré la propagande officielle de Sarkozy, et lorsque l’on est de gauche on ne travaille pas avec Nicolas Sarkozy, sauf pour une certaine gauche caviar comme jack Lang, DSK dont on est heureux de se débarrasser à gauche, c’était temps !  Il pourrait être le ministre d’une autre ouverture plus proche du sensible mais il ne le sera pas car il se complet dans le maniérisme culturel qui estompe bien souvent les émergences artistiques au profit de l’affecte, du copinage et des influences de réseaux intellectuels, culturels et des réseaux fermés de la high society à ne pas confondre avec la middle class et la jet set. Il fera mieux que Christine Albanel et n’aura aucun mérite à se sujet car cette femme a été une très mauvaise ministre de la culture enfermée dans son costume étriqué d’apparatchik. Mais il sera un ministre de la culture qui accepte d’être gouverné par Sarkozy culturellement et politiquement « capitaliste ultra libéral » et monarque qui nomme en plus le patron des chaînes de Tv du service public, d’un Sarkozy qui s’improvise patron d’un « conseil pour la création artistique » (méthode totalement ringarde pour satisfaire comme l’histoire de l’art nous l’apprend tous les envies pulsionnelles et mégalomanes des dictateurs de gauche ou des fascistes de droite). Est-ce que les choses changeront ? Pour nous artistes électrons libres qui ne supportent aucune forme de servitude volontaire, aucune adhésion dans un quelconque réseau de formatage ou d’influences,  qui aimons la tradition libertaire de la création artistique, c'est-à-dire une pratique artistique dans une liberté absolue avec une liberté de ton totale, nous savons que la réponse est déjà non ! L’exclusion artistique et sociale, la mendicité auprès des services sociaux même si parfois nous rencontrons le joli sourire d’une assistante sociale sera encore notre lot quotidien. La peur de perdre son Rmi ou Rsa et de ne plus pouvoir payer son loyer et sa nourriture sera encore notre ordinaire.  Des expositions sommaires dans des conditions minimales et austères dans des lieux bien souvent inadaptés sans un sou de budget pour les financer mais proches de notre public seront encore et pour longtemps notre lot de consolation face au luxe de l’institution artistique et culturelle et leur concurrence totalement déloyale avec l’argent du contribuable, fruit d’une collusion politique culturelle UMP et PS dans leurs deux directions nationales soumises totalement aux exigences des riches collectionneurs d’art issus de la finance, du grand capital ou de l’industrie...  lili-oto


¤retour/home


commentaires

Haut de page