Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

j'aime l'art contemporain

par lili-oto 11 Avril 2009, 12:09 création artistique



Les méthodes de gouvernance du président de la République  Monsieur Sarkozy et la gestion institutionnel de l’art contemporain en France posent des questions de fond ou des questions fondamentales sur les libertés de la création artistique et de diffusion de la création contemporaine. Le rôle des institutions artistiques et culturelles en France face à ce gouvernement libéral de droite et ses dérives autoritaires avec son populisme culturel, son populisme intellectuel et son populisme politique trouve bel et bien des relais dans les institutions culturelles et artistiques françaises avec une complicité totale des dirigeants de ses institutions, conservateurs de musées d'art contemporain, directeurs, curateurs, commissaires d’expositions, directeur de biennale d'art contemporain. La création artistique n'a pas pour mission si toutefois elle a une mission ou vocation à coller au pouvoir politique ou être son outil de culture de masse.

Aujourd’hui les artistes émergents dans l’art contemporain mais aussi dans l’art actuel ou les arts singuliers sont confrontés à une redéfinition du rôle de leur création au sein de cette société française avec ses nouvelles règles imposées par ce gouvernement français et ses penchants despotiques comme par exemple avec la création d’un conseil pour la création artistique. Nous savons que nous n’avons rien à attendre des institutions artistiques et culturelles françaises comme par exemple les musées d’art contemporain à leur éventuelle implication dans la défense de la création contemporaine et de leurs auteurs ou créateurs face à ce pouvoir sarkozyste. Au pire ces institutions culturelles et artistiques françaises vont faire écran et voiler toute forme de résistance ou de révolte artistiques légitime contre ce gouvernement et ses dérives totalisantes. Le marché de l’art  contemporain et ces institutions vont être le rempart de cette idéologie populiste dominante et être utilisés comme une véritable  arme de propagande pour justifier l’immobilisme culturel rejetant toute forme de changement social et économique face à cette crise grave capitaliste financier et spéculatif. Afin de nous faire subir cette crise économique qui touche non pas les grandes richesses mais les populations pauvres et précaires,  les institutions culturelles et artistiques françaises serviront à fournir à l'idéologie dominante l’un des multiples leviers et l'une des multiples ruses intellectuelles ou artifices moraux employés par les pouvoirs politiques, économiques et les "pouvoirs de l'argent" pour berner, abuser, tromper voir violenter les populations fragiles en France.

lili-oto


¤retour/home

commentaires

Haut de page