Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

artistes doivent-ils rejoindre le mouvement de grève des chercheurs?

par lili-oto 15 Février 2009, 16:22 artiste languedoc roussillon

France : les artistes doivent-ils rejoindre le mouvement de grève des chercheurs et des universités?




Il est étonnant de voir un chef de l'état dans un pays démocratique ce nommer « président » de ce conseil pour la création artistique qu’il a créé et associé avec Karmitz, ça nous rappelle dans l'histoire l’attitude de certains états totalitaires vis à vis de la création et des artistes, Staline, Mao, Hitler, Mussolini , Louis XIV, Franco, etc??? Sarkozy dit, je le cite : " c'est à moi de donner un coup de pied dans la fourmilière, de bousculer les choses..." Est-ce des menaces contre les artistes??? Quelle compétence à ce monsieur avocat de formation en création contemporaine ??? L'année dernière la presse américaine titrait en première page "la mort de la culture française", ça avait fait un scandale en France, mais le weekend même Sarkozy avec Bruni étaient à Dysneyland! Sarkozy a de nouveau fustiger les gens qui comme moi ont parodié ou contesté contre cette exposition de l’artiste américain Jeff Koons au Château de Versailles. Aujourd'hui 95% des artistes plasticiens vivent en France en dessous du seuil de pauvreté, l'état et les collectivités territoriales via les institutions culturelles et artistiques ont le quasi monopole des espaces de diffusion ou d’exposition en France, musées ou centres d'art contemporain, j'avoue que je pense que les paroles de ce monsieur Sarkozy sont de véritables menaces contre nous, des menaces sérieuses dans un pays où nous voyons tous les jours des dérives autoritaires, l'omniprésence du chef de l’état aux informations politiques à la Télévision... Vas-t-on avec Sarkozy en plus de la pauvreté vivre dans la peur voir dans la terreur, la frayeur et la répression??? Je suis très très inquiet pour notre devenir et notre avenir, est-ce que Sarkozy si il perd gravement les élections européennes, commence déjà par viser aujourd'hui les artistes, la justice, l'école, les médias, la recherche ? Nous dénoncions les travers depuis longtemps de l'art contemporain en citant la recherche et les chercheurs, car nous savions que les chercheurs allaient un jour ou l'autre vivre ce que nous vivons, nous artistes, depuis 25 ans.

Ce qui attend la recherche et les chercheurs existe depuis longtemps dans l'art contemporain avec les directions dans les institutions ou administrations culturelles et artistiques (Drac, Frac, musées d'art contemporain, centres d'art contemporain, ministère de la culture et pire encore le création par Nicolas Sarkozy de ce conseil pour la création artistique avec un président, le président de la république lui-même qui est un avocat), des institutions totalement incompétentes pour gérer et accompagner la création contemporaine en France. S’il est évident qu'un chercheur en droit nommé directeur ne peut pas évaluer un chercheur en physique sur les particules, nous, nous connaissons avec les institutions culturelles et artistiques ce grave problème depuis longtemps qui a exclu en France des milliers d'artistes des espaces de diffusion, des aides à la créations, des expositions, écartant la représentativité des artistes dans les pouvoirs décisionnelles, etc. J’ai moi-même fait déjà avec les Apea deux lettres ouvertes sur la gestion des Frac (fonds régionaux d’art contemporain) et notamment le Frac aquitaine lors des élections présidentielles en proposant d’autres solutions, mais elles sont restées lettre morte. Aujourd’hui, nous artistes dans l’art contemporain parlons de dissidence comme ce fut le cas dans les pays de l’est car malgré toutes les pétitions d’origines artistiques différentes, les articles dans la presse spécialisée d’art contemporain, rien y fait, rien a changé que se soit sous un gouvernement de droite ou dans les régions gérée par la gauche, pire avec l’exposition Jeff Koons au Château de Versailles que j’ai parodié avec une guillotine rose, une exposition où l’on parle de conflits d’intérêts, comme ça sera certainement le cas avec la recherche et les chercheurs dans les années futures. Devons-nous nous associer avec eux, et est-ce que la dissidence est la seule réponse pour faire bouger aussi bien le gouvernement que l’opposition, est-elle la seule solution car les méthodes de gouvernances sous cette 5eme république sont des méthodes d’une époque révolue contraire à l’évolution démocratique de notre civilisation et exige la création immédiate du 6eme république. 


L'éducation artistique est fondamentale dans le développement intellectuel de l'élève si fondamentale qu'elle explique pourquoi tant d'artistes plasticiens en France vivent dans l'exclusion sociale et culturelle car il y a un énorme écart et déviation entre l'évolution de la création contemporaine et la régression culturelle publique.  Le populisme politique, le populisme industriel et le populisme culturel ont laminé la valeur de la pensée, une pensée  réduite et obtuse dans les industries culturelles de masse au « temps de cerveau humain disponible ». Les pouvoirs politiques et économiques dominant réaffirment leurs volontés de défragmenter nos consciences, nos singularités et notre faculté de connaître (cognition). Lili-oto.

 «  L’aboutissement d’un long processus d’émergence, d’évolution, ces univers autonomes sont aujourd’hui entrés dans un processus d’involution. » Pierre Bourdieu, (involution : régression chez l’individu suivant un des mécanismes de l’évolution ».

¤retour/home

commentaires

Haut de page