Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pétition à signer pour le relogement de l'artiste plasticien Lili-oto par la SA D'HLM DOMOFRANCE.Bordeaux.Gironde.Aquitaine

par lili oto 13 Janvier 2007, 14:39 Jeff Koons

 

REGION AQUITAINE, DEPARTEMENT DE GIRONDE, CUB ET VILLE DE BORDEAUX.

BILAN INHUMAIN ET CATASTROPHIQUE POUR LES ARTISTES 
PLASTICIENS

.

Les Budgets obligatoires comme les 1% dans les écoles, collèges ou lycées ne sont pas appliqués excepté le département qui ne les applique pourtant pas systématiquement. Les artistes pour 98% d'entre eux sont écartés des institutions, musées, Frac etc. Il y a très peu de lieu de diffusion ou de galeries. Ici nous sommes dans une région qui peut être montrée du doigt pour sa politique pour les arts plastiques avec un retard considérable et honteux sur le reste de la France. La responsabilité des élus aussi bien de droite que de gauche hormis quelques individualités est réelle dans la grave crise et la misère dans laquelle nous vivons. C'est du mépris pour ce que nous sommes, du mépris pour notre activité, du mépris pour notre singularité. Environ 2000 artistes plasticiens au RMI pour le seul département de Gironde, c'est scandaleux! Aucun évènement digne de ce nom pour les arts plastiques dans la CUB de Bordeaux qui pourtant est riche comme Crésus (pas de vice-président à la culture). La situation est vraiment grave, très grave, inhumaine. C'est facile de jeter les artistes à la rue! Quelle lâcheté!

- Qui au MEDEF peut avoir l'activité que j'ai eu, mes sites et expositions en vivant avec le RMI?
- Nous signons des contrats de réinsertion avec le Conseil Général de Gironde alors pourquoi on me jette à la rue aprés toute cette activité? Il n'y a pas de réinsertion, c'est faux ! Mensonger! Tout est fait pour nous exclure du tissu culturel où on subventionne et où on donne l'information à la tête du "client.
- Je vais être expulsé de mon espace rue du Faubourg des arts ou je vis depuis un an après la séparation avec mon ex-compagne habitant dans l'appartement au dessus de l'atelier (jamais de loyer de retard et toujours contractuel sur le bail mais n'y habitant plus)                                                                                       
- Pourquoi la sa Domofrance a refusé tout accord amiable depuis septembre 2006 laissant enfler ma dette, alors que j'étais prêt à partir si on me relogeait                
- Pourquoi la sa Domofrance qui venait dans mes vernissages n'a jamais été capable de me soutenir en posant au moins une bouteille sur la table pour mes visiteurs, visiteurs de cette rue déserte aussi?                                                 
- Pourquoi la sa Domofrance a refusé que je m'absente en 2005 trois mois de l'atelier en ouvrant seulement les week-ends pour pouvoir me refaire financièrement sur un tournage (comme décorateur) à Paris? Alors que les artisans qui ont un bail commercial et non une convention comme moi font des foires à l'extérieur et ce parfois pendant tout l'été ? On m'avait dit que si je faisais ça je devais impérativement rendre mes clés (c'est la première fois que je suis au RMI)

 

 lili-oto@caramail.com

 

"Un appel à l'humanisme"

 Lili-oto ne veux pas être un sans-abri SDF et sans logement!

  
  "a call to humanism"

Lili-oto don't want to be a homeless person and without housing!  

 

;CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA LISTE DES SIGNATAIRES

CLICK HERE SEE THE LIST OF THE SIGNATORIES 

PREMETE QUI PER VEDERE I FIRMATARI France Belgio Italia Svizzera

 

La SA d'hlm Domofrance posséde environ vingt mille logements avec des bénéfices à notre connaissance et sous toute réserve que l'information soit exacte de onze millions d'euros en 2006 (un gros loto) en augmentation de 71%  et elle me propose tout simplement d'être SDF et d'aller vivre dans la rue en rendant gentiment mes clés et sans opposer aucune résistance.

Son conseil d'administration est composé de représentants: du Medef, élus UMP ou PS, et de syndicats de salariés :CFDT,CGT,FO...

Monsieur Jean ROBERT,Président du comité d'administration, représentant du MEDEF

Monsieur Charles CAZENAVE, élu UMP, mairie de Bordeaux et la CUB Bordeaux                   

Monsieur Francis ARDOUIN,élu UMP, mairie de Périgueux                                      

Monsieur Ludovic FREYGEFOND, maire du Taillan-Médoc et CUB, Président des politiques communautaires

Monsieur Jean Pierre Deligeay ,syndicat FO                                                      

Monsieur Hervé CAPDEVIELLE,syndicat salariés CFDT                                         

Madame Chantal ROUARD(URRITIA),syndicat CGT                                              

Monsieur François AUDIBERT, représentant la caisse d’épargne et de prévoyance fait parti en plus de la FONDATION DE LA CAISSE D’EPARGNE AQUITAINE-NORD CONTRE L’EXCLUSION,la Fondation CEAN.

 


Qui suis-je ?

Comme vous et artiste... Comme d'autres sont plombiers, charcutiers, médecins, tapissiers, fleuristes ou éboueurs!

Artiste plasticien, artiste Croix Roussien à Lyon puis Parisien et Bordelais.

Ex graveur pour l'imprimerie.

Décorateur de Bars ou restaurants baroques à Lyon; restaurant (avec l'autorisation de Pedro Almodovar) "les Femmes au borde de la crise de nerfs" (presse internationale pour ce décor: El Pais et autres),le bar "l'Atmosphère" (1er version), le bar "l'Urbicante", le caveau jazz "Les Amants" ,"Galerie 33".

Chef décorateur ciné ou TV (M.Charef).

Créateur et fondateur du concept "Artung Gallery". Lors d'une exposition en 1992 au festival d'Avignon c'est en observant tous les jours les comédiens et leurs parades; appel à leurs spectacles que j'ai conçu le concept en 1992-93 d'un cirque sans homme fonctionnant avec une énergie cinétique aquatique. Comme je travaillais depuis 1984 sur certains textes de Guy Debord mais persuadé que le spectacle est inhérent à l'être humain et qu'il a joué un rôle dans l'évolution du langage et de l'intelligence chez l'être primitif aussi important que l'outil j'ai pensé que la plasticité d'un spectacle pouvait générer une autre approche de l'art contemporain. J'ai donc crée une mouvance artistique Artjacking. En 1990, j'avais découvert aux Etats Unis et à Los Angeles, le carjacking. La mouvance Artjacking avait un concept simple, tirer à profit de tous les évènements officiels de l'art contemporain et se comporter comme ces comédiens à Avignon, par des parades puis un spectacle cinétique sous chapiteau. "Opposer le muséal  au spectaculaire" (pas dans son sens Deborien). L'association "Hors les murs" me contactera lors de sa création en 1993 la même année aprés lecture d'un article paru à Lyon sur Artung gallery. Je leur ai envoyé la maquette du projet qui servira à cette association d'entrouvrir leur champ d'activité aux arts plastiques. Jamais ils ne parleront publiquement de mon projet et de la mouvance Artjacking qui est  l'origine du concept d'installations de plasticiens dans les arts de la rue. Cette association lancera des appels aux projets pour que les plasticiens envahissent les arts de la rue. Les fondements artistiques d'Artung Gallery et de la mouvance Artjacking  même si j'avais rencontré des responsables dans certains ministères seront gommés. Je n'ai jamais pu trouver les deux millions de francs de l'époque et la tournée européenne que nous avions programmée ne se realisera pas. 

Scénariste de plusieurs long métrages (H.Crime, Yame, etc,  pour lesquels je me suis battu pendant plusieurs années auprès des chaînes de télévision pour pouvoir les réaliser mais en vain, malgré la qualité  reconnue de ma "ciné-écriture" mais ce sont toutes des fictions trés libertines avec le politiquement correct, ce qui explique bien des choses!

Inventeur d'une peinture indélébile pour film PVC semi-rigide.

Je suis depuis deux ans et demi dans la rue du Faubourg des Arts, une rue crée sous l'impulsion d'Alain Juppé et je vis depuis un an dans mon espace rue du Faubourg des arts à Bordeaux après ma séparation avec mon ex-compagne avec qui je partageais l'appartement hlm au dessus de l'atelier (jamais de retard de loyers). Une rue que j'ai découvert lors de mes promenades dans Bordeaux à la recherche d'un atelier ne connaissant pas l'historique de cette rue. Il a d'autres artisans ou artistes qui ont vécu dans leurs ateliers dès la création de cette rue et avant même mon installation à Bordeaux.

 

 

Que fait un artiste plasticien?

Ce que vous ne faites pas et ne savez pas faire! Moi je ne sais pas faire de la plomberie, du vin, recolter du maïs, construire une cathédrale et comme vous je ne sais pas plaire à tout le monde! 

L'artiste plasticien a des pratiques dites singulières et du sensible. Quand je suis venu à Bordeaux et que je me suis interréssé aux vîmes, j'en ai fait avec mon esprit et mes doigts et du fil d'écosse des formes que personne n'avait jusqu'à ce jour pensé. Ce qui n'est pas tout à fait juste car d'autres artistes l'on utilsé et en on fait encore d'autres choses. A quoi ça sert ? A explorer des champs, des domaines, des univers jusqu'à lors inusités (non explorés loin des habitudes, des usages, du commun).Ce que j'ai fait avec du vîmes ou du PVC d'autres le font par exemple avec des logiciels, des materiaux industriels, des mathématiques, de la lumière, des concepts ludiques et bien sûr les effets et les conséquences sont immédiats. De plus en plus d'industriels font appel aux artistes plasticiens car ils se sont aperçus que la technique n'était pas une réponse en soi. le designer habille les objets de vos vies, s'inspire beaucoup du travail des artistes plasticiens, mais l'artiste plasticien va plus loin, il peut prendre l'objet le détourne de sa fonction et lui apporte d'autres fonctionnalités,etc. Pour comprendre simplement, l'artiste plasticien a une pratique qui relève des arts plastiques.

Arts plastiques; La et non le plastique, donc la plastique c'est ce qui est malléable, modelable. On va chez un plasticien pour se faire refaire le nez, tout le monde comprend! L'artiste plasticien (au départ était le peintre et le sculpteur), c'est quelqu'un qui conçoit son esprit, son regard, ses points de vue, son savoir faire, sa pensée, la technique, les contraintes, le langage,..., comme malléables, modelables. C'est pourquoi les artistes plasticiens ont un pinceau à la main et vous offre comme le peintre Monet avec les "Nymphéas" le plus beau bouquet que le monde s'est vu offrir, ou comme Manet qui peint un "déjeuner sur l'herbe" avec une femme complètement nue au milieu d'hommes habillés et tous posant comme si de rien était car tout est malléable et la notion de représentation et son contenu même , son essence, sa morale, ses interdits, ses stéréotypes, le sont aussi! Et même sa propre existence sous l'art moderne et puis notament sous l'aire de Marcel Duchamp et de la notion même de concept. Tout est malléable! Mais vous savez, les sculpteurs qui modelaient les premières gargouilles d'église connaissaient déjà la plasticité de l'esprit et de ses visions.

Malgré mes compétences, pourquoi je suis un artiste désargenté ?

Parce qu'en France des dizaines de milliers d'artistes plasticiens vivent au RMI.      

Nous sommes les seuls artistes à ne pas être payés lorsque nous sommes à l'affiche et nous vivons en France avec un marché de l'art obsolète et insignifiant. Les aides publiques sont dérisoires, les budgets de fonctionnement absorbent la totalité des budgets de  l'institution culturelle. Le mécénat d'entreprise part en grande partie pour soutenir l'institution car les avantages fiscaux sont plus favorables. A nous, ils nous restent plus rien, ni argent public, ni argent privé... La rue et la misère.

Nous sommes 150000 artistes plasticiens; peintres, sculpteurs, artistes plasticiens vidéastes, art numériques, installateurs en france, les salariés de Boeing et d'Airbus réunis.

 en bas de page les sites où la pétition est en ligne

 

<<RETOUR/HOME

commentaires

Haut de page